Forte croissance en vue pour l’économie suisse

Forte croissance en vue pour l’économie suisse
Notez cet article !

Nos voisins helvètes vont bénéficier d’une augmentation marquée de leur PIB en 2018, grâce notamment à une hausse attendue des exportations.

L’économie suisse devrait connaître un rebond en 2018, selon l’Institut d’économie appliquée(Crea) de l’Université de Lausanne. Ses nouvelles prévisions anticipent une augmentation du produit intérieur brut (PIB) de 2,4 % en 2018, puis de 2,2% en 2019 et 2,1% en 2020. À titre de comparaison, le PIB suisse avait progressé de 1,0 % en 2017, contre +1,4 % l’année précédente. Le Crea note que la plupart des entreprises exportatrices, en particulier les PME, s’attendent à une hausse de leurs exportations en 2018, dopées par la demande globale.

L’industrie affiche de bonnes performances

L’indice du climat de consommation reste nettement supérieur à la moyenne observée au cours des onze dernières années. Par ailleurs, au vu de l’évolution conjoncturelle dans les trimestres à venir et des tensions qui apparaissent sur le marché du travail, les salaires réels devraient à nouveau augmenter.

«Cela aura un impact positif sur la consommation privée qui devrait ainsi se maintenir au moins autour des taux de croissance actuels, voir se renforcer légèrement en 2019-2020», souligne l’Institut.

Les embauches dans le secteur industriel se sont envolées en mai pour atteindre un niveau inédit depuis le lancement de l’indice de confiance des responsables d’achats dans l’industrie (PMI) en 1995, selon une étude de Crédit Suisse et de l’association procure.ch. De plus, les indicateurs industriels du Centre de recherches conjoncturelles KOF pour la Suisse ont continué à se renforcer au début de 2018, que ce soit pour la marche des affaires, pour les entrées et carnets de commandes ou encore pour les perspectives d’achat de biens intermédiaires. Toujours selon l’indice PMI, les attentes des entreprises sont au beau fixe pour les mois à venir. L’indice, compilé à partir d’un sondage mensuel auprès d’environ 200 directeurs d’achats d’entreprises industrielles, atteint 62,4 points en mai. Il se situe ainsi bien au-dessus du niveau de croissance, estimé à 50 points.

En ce qui concerne le commerce extérieur suisse, celui-ci poursuit son expansion entamée au début de 2017, et les attentes restent excellentes pour les trimestres à venir, note l’Administration fédérale des douanes. En revanche, le secteur de la construction affiche de moins bonnes perspectives. Bien que le chiffre d’affaires ait progressé en fin d’année 2017, les entrées de commandes ont reculé, en particulier celles pour la construction de logements.


Par Romain Fournier


 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*